«  Voilà, je m’inquiète pour Eloïse. Elle a bientôt 8 ans et est au CE2. Elle est lente en lecture et bute sur les mots mais elle comprend ce qu’elle lit. C’est surtout en orthographe que c’est difficile car on ne comprend pas ce qu’elle écrit. Il lui arrive de coller les mots entre eux et d’ajouter ou d’oublier des sons. Donc on ne sait pas ce qu’elle a voulu écrire et elle n’arrive à se relire non plus. Pour apprendre les listes de mots en orthographe de l’école, c’est l’horreur. On s’y prend une semaine en avance et ça ne rentre pas. Elle a tout oublié le jour de l’évaluation. En CP, elle a mis plus de temps que les autres pour apprendre à lire. Maintenant, elle arrive à lire mais elle reste lente et n’arrive pas à lire certains mots. Et je vois bien qu’elle n’aime pas spécialement lire alors qu’elle adorait qu’on lui raconte des histoires en maternelle. Heureusement, elle réussit bien en mathématiques. elle arrive à faire des calculs et elle aime ça. La maitresse sent bien qu’elle n’est pas bête et elle la trouve très volontaire. Elle dit qu’à l’oral, elle participe beaucoup. En grande section, il y avait des mots qu’elle déformait et il arrive encore qu’elle dise un mot qui n’existe pas mais qui ressemble à ce qu’elle voulait dire. Moi, je pense que j’ai eu les mêmes difficultés à l’école. Je fais encore des fautes d’orthographe sur les mots et je reste lente pour lire. J’ai commencé à aimer lire que depuis quelques temps. »

Diagnostic de la situation

Votre fille a du mal à lire vite et bien mais elle est surtout en souffrance quand il faut écrire des mots. Il est vrai qu’un enfant de bientôt huit ans commence à avoir une lecture automatique c’est-à-dire qu’il ne peut plus s’empêcher de lire, ça se fait tout seul pour la plupart des mots et qu’il écrit avec les bons sons même s’il ne sait pas l’orthographe de tous les mots. Certaines informations que vous donnez sont importantes : le fait que vous ayez eu des difficultés similaires et qu’elle ait déformé des mots et en déforme encore. Tout ceci suggère une difficulté à traiter les sons ce qui la gêne pour parler, lire et écrire. C’est souvent héréditaire donc il n’est pas rare de voir des parents qui ont connu les mêmes difficultés. On est rassuré sur son intelligence car elle réussit en mathématiques.

Un bilan orthophonique est à envisager pour savoir si votre enfant a besoin de soins dans ce domaine et il est donc nécessaire de commencer par le médecin traitant.

Vous lui expliquerez la situation et il va sans doute vous prescrire un « bilan orthophonique avec rééducation si nécessaire ».

Ensuite vous prendrez contact avec un ou une orthophoniste.

La première rencontre avec l’orthophoniste consiste à comprendre la situation, à connaitre l’enfant et ses difficultés. Ensuite, des épreuves sont réalisées pour permettre d’expliquer pourquoi Eloïse lit lentement et a du mal à écrire les mots. Très souvent, ses enfants ont connu des difficultés de langage oral, ont déformé des mots, ont parlé plus tard. Certains font des confusions entre les sons quand ils lisent ou écrivent mais ce n’est pas toujours le cas. Si l’enfant lit très difficilement, il ne comprend généralement pas ce qu’il lit. Enfin, il est attendu que des difficultés en lecture entrainent des difficultés en orthographe pour écrire les bons sons et retenir leur orthographe.

Propositions

Vous pouvez à la maison mettre en place des activités qui vont aider Eloise :

– Elle a besoin avant tout d’être rassurée : expliquez-lui que ce n’est pas de sa faute, qu’il y a des solutions pour l’aider et des personnes spécialisées pour l’accompagner.

– Passez du temps avec elle à regarder des livres mais sans lui demander de lire, juste pour qu’elle ait le plaisir d’entendre des histoires lues. Vous pouvez lui proposer d’écouter des livres audios pour éviter qu’elle lise et ainsi, qu’elle continue d’apprendre du vocabulaire de son âge que l’on n’apprend que dans les livres.

– Ne passez pas trop de temps sur les devoirs avec elle, parlez-en à la maitresse et faites pour elle quand vous voyez que c’est trop dur pour elle, en général , au bout de 20 minutes, elle est fatiguée, d’autant qu’elle a déjà passé une journée à faire des efforts à l’école. Pour la soulager, lisez à sa place une première fois pour qu’elle comprenne l’histoire. Puis éventuellement, elle peut lire, ensuite, le passage ou le texte seul ce qui sera plus facile. De même, elle vous dicte les réponses des exercices demandés et vous écrivez à sa place. Pour les listes de mots à apprendre en orthographe, réduisez la liste de manière à ce qu’elle réussisse et choisissez les mots les plus fréquents.

– Félicitez-la le plus souvent possible sur les activités scolaires même quand l’évolution est minime et privilégiez les domaines autres que le scolaire dans lesquels elle est en réussite.

Ce sont des difficultés fréquentes qui touchent en France un ou deux enfants par classe. En général, ils peuvent suivre malgré tout une scolarité classique. Si nécessaire, des aides humaines, des aménagements scolaires, des aides matérielles (ordinateur, scanner…) peuvent être proposés par les enseignants, le médecin scolaire, la ou le psychologue scolaire mais ce n’est pas automatique, cela dépend de la situation.

Lors des séances d’orthophonie, il est souvent demandé de reproduire à la maison de petites activités courtes pour intensifier et automatiser l’apprentissage de la lecture et de l’orthographe.

L’orthophoniste vous accompagne également pour vous donner des conseils face aux devoirs qui peuvent s’avérer conflictuels et/ou compliqués.