« Ma sœur Victoire vient d’accoucher ; elle a mis au monde un magnifique petit garçon de 3kg810 qui s’appelle Emile. Le bébé est né à terme, tout s’est bien passé même si l’accouchement a été très long. C’est son premier bébé ! Elle se sentait fatiguée bien sûr mais le suivi n’avait rien révélé de particulier, et elle ne voulait pas trop ennuyer les personnels de soin.

Juste après la sortie de la maternité, un matin en se regardant dans la glace, Victoire s’est aperçue que toute la moitié droite de son visage s’était comme ramollie, affaissée. Elle ne pouvait plus sourire normalement, ni même fermer son œil. Quand je suis arrivée pour lui rendre visite, j’ai bien vu que son visage n’était pas pareil des deux côtés, son côté droit ne répondait pas, alors que le côté gauche de son visage pouvait bouger.

Le reste de son corps était normal. J’ai bien trouvé qu’elle ne parlait pas tout à fait comme d’habitude, j’avais l’impression qu’elle articulait mal. Aussi quand elle a essayé de boire un verre d’eau, l’eau a coulé sur son chemisier. « 

Que se passe-t-il ?

Il est fort probable que Victoire ait une paralysie faciale périphérique. Une moitié du visage peut se paralyser ainsi de façon assez soudaine, et souvent sans qu’une raison précise soit connue. Cela peut arriver à tout le monde, mais on sait que les femmes ont trois fois plus de risque d’avoir une paralysie faciale périphérique (PFP) juste avant ou juste après un accouchement.

On appelle périphériques ces paralysies faciales parce qu’elles touchent le nerf facial qui traverse le visage et qui commande les muscles de la face. On les appelle parfois des paralysies faciales a frigore parce qu’on pensait que le froid avait causé cette paralysie, ou idiopathique parce qu’on n’en connait pas la cause. Ce n’est ni le froid, ni une peur panique qui causent cette paralysie. On pense que le stress, le diabète gestationnel peuvent avoir une influence chez les futures mamans ou les jeunes accouchées. On parle alors dans ce cas de paralysies faciales périphériques post-partum.

Le mouvement des muscles du visage est donc perturbé, il peut être complètement impossible d’un côté, de l’œil jusqu’au cou. Les paralysies faciales périphériques récupèrent plus ou moins vite, mais on sait que dans ces cas autour de l’accouchement, les paralysies sont plus sévères et elles mettent longtemps à récupérer.

Que doit faire Victoire ?

Elle doit tout de suite consulter un médecin qui posera le diagnostic de paralysie faciale périphérique, et prescrira de l’orthophonie et des séances de kinésithérapie. Victoire apprendra avec l’orthophoniste et le kinésithérapeute ce qu’il faut faire, dans leur cabinet mais aussi à la maison. Les rééducateurs vont lui expliquer ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. Ils lui donneront des exercices à faire seule chez elle. Il faudra tout faire pour éviter que le côté qui n’est pas paralysé fasse trop d’effort. En effet ce côté qui fonctionne bien risque de se crisper au point qu’on a l’impression d’un spasme, ce qui augmente l’asymétrie et gêne la récupération. Il faudra également que Victoire fasse tous les jours des exercices (par exemple devant le miroir, des massages spéciaux) pour que le côté paralysé récupère du mouvement.

Il ne faut en aucun cas utiliser des appareils de rééducation utilisant du courant électrique sur le visage (qu’on appelle électrostimulateurs).

Pour l’articulation et l’alimentation, les conseils de l’orthophoniste permettront, dans le meilleur des cas, à Victoire de pouvoir améliorer la situation. La rééducation peut prendre plusieurs semaines, le plus souvent même plusieurs mois. Il sera important que l’entourage de Victoire l’aide et l’encourage. En effet son image est modifiée, son visage n’est plus le même, et c’est tellement inattendu ! Elle aura besoin de soutien pour comprendre qu’elle est entourée, pour ne pas se décourager ni se culpabiliser. Ce n’est pas de sa faute !

De plus il ne faudrait pas que cela complique trop ces premiers moments avec son bébé !

Une paralysie faciale périphérique est une atteinte du nerf facial qui peut arriver chez tout le monde, mais aussi plus souvent chez les femmes, juste avant ou après leur accouchement. Aucune cause n’est actuellement connue. Une moitié de visage est plus ou moins dans l’impossibilité de bouger, ce qui empêche de boire ou de parler normalement. La rééducation peut être longue mais il est important de démarrer le plus tôt possible pour donner les meilleures chances de récupérer une symétrie du visage. Les orthophonistes sont là pour guider, informer et suivre ces patientes.