Prononcer

C’est compliqué de prononcer tout correctement et cela prend du temps.

Les premiers mots que je dis vers 12 / 15 mois, ils ne ressemblent pas vraiment aux mots des adultes. Je dis ‘di tain‘ pour du pain‘ par exemple.

Quand je suis un peu plus grand, entre 2 et 3 ans et demi, souvent je simplifie les mots : ‘canard‘ = ‘cana‘ ; ‘arbre’ = ‘abe’ …. Beaucoup d’enfants font comme moi.

A 4 ou 5 ans, on comprend bien ce que je dis. Même les gens qui ne sont pas de ma famille. Il n’y a plus que les mots compliqués comme ‘masque’ ou ‘hélicoptère’ que je déforme.

A 5 ans ou 6 ans il n’y a que les sons comme [ch] [j] que je ne sais pas dire.

C’est important que je prononce bien avant d’apprendre à lire.

Ce que je vois ou entends sur un écran ne m’aide pas à bien parler. J’ai besoin que quelqu’un me parle, me donne des modèles. Qu’il se place face à moi, à ma hauteur, le visage bien éclairé. Qu’on m’encourage dans mes essais et me félicite. Mais comme papa ou maman sont attentifs à ce que je dis, en me répétant la bonne forme du mot, petit à petit je fais des progrès.

Cela arrive qu’un enfant après 4 ans ait un défaut de prononciation. Il y a des sons qu’il ne dit pas (un robot = un obot) ou qu’il remplace (du chocolat = du sotolat). Ou alors il fait un bruit qui n’est pas celui qu’on entend d’habitude. Ou on voit sa lange qui passe entre ses dents. C’est l’orthophoniste à aller voir pour cela.

Si je ne réussis pas à bien prononcer peut-être est-ce que je n’entends pas bien ? Ou, si je suce un doigt /une tétine ou bois encore au biberon alors que je suis déjà grand(e), mon palais et mes dents sont un peu chamboulés ? C’est utile demander conseil à un spécialiste, celui des oreilles (l’ORL) ou des dents (le dentiste).

Quelquefois, ma parole est vraiment peu intelligible. Les syllabes ne sont pas dans le bon ordre (‘magasin’ = ‘masaguin’). Ou il en manque (pantalon = palon). On ne reconnaît pas les sons du mot(cuiller = puillè ; trompette : krompè). Cela me gène moi. Cela gêne mon entourage ou à l’école. Rarement, mais c’est possible, les gens disent qu’ils ne me comprennent pas du tout. C’est bien de demander de l’aide à l’orthophoniste. Il/elle me montrera comment faire. Entre deux séances, il faudra que je m’entraîne à la maison avec mes parents.

Il se peut aussi qu’un enfant parle très vite et que les mots se bousculent. Ou qu’il répète plus que 3 fois une syllabe (pan pan pan pan talon). Mon amie, elle, elle devient toute rouge. Elle écarquille les yeux et sa bouche est toute crispée. Elle est bloquée et les mots ne sortent pas. C’est aussi chez l’orthophoniste qu’elle va. Il a expliqué à ses parent comment faire: ne pas la bousculer, ni se moquer. Parler tout doux, l’encourager. Elle me dit que cela l’aide vraiment beaucoup.