Mots et phrases

Je dis mon premier mot entre un an et 18 mois. Ce n’est pas encore un mot comme celui des grands. C’est plutôt des sons ou des syllabes (‘mama’ / ‘papa’ / ‘aba’ …). Je les dis en regardant un objet ou une personne, quelque fois en montrant du doigt. Et c’est papa ou maman qui interprète ce que j’ai dit comme un mot. D’ailleurs cela leur fait vraiment plaisir parce qu’il/elle me félicite : ‘bravo bébé, tu as dit maman’ / ‘papa’ / ‘à boire’. Alors je le redis parce que j’aime bien faire plaisir et montrer que je parle. Et à force de le dire et d’entendre papa ou maman le répéter, je m’améliore. Petit à petit, ça devient un mot qui ressemble à celui des grands (‘maman’ / ‘à boire’).

Quand j’ai commencé, j’en dis d’autres. Pour nommer les personnes de la famille, mon chien, les objets de ma vie de tous les jours… J’en apprends aussi pour dire ce que je ressens ou mes besoins (‘mal’ / ‘peur’ / ‘pipi’ / ‘dodo’ / ‘encore’ …).

Quand j’en connais à peu près entre 50 et 80 (cela m’a pris entre 5 et 6 mois pour les apprendre), j’utilise un mot qui, tout seul, dit la même chose qu’une phrase entière. Par exemple je dis ‘gâteau’ et ça veut dire ‘le gâteau est bon’. Ou ‘je veux un gâteau’. Ou ‘il n’y a plus de gâteau’.  Ou ‘donne-moi un gâteau’. Suivant l’intonation et la mimique avec laquelle je le dis. Et tout de suite après je me lance et j’en mets deux ensemble : ‘pas dodo’ / ‘veux gâteau’ / ‘papa parti’ / ‘chaussures maman’...).

Entre 2 ans et demi et 3 ans et demi, j’apprends 3 ou 4 mots par jour.

A trois ans, je fais des phrases avec plusieurs mots avec un verbe :’ bébé dort dans le lit’ / ‘maman lave la salade’  / ‘papa monte dans la voiture’. Je commence à dire ‘je’ pour parler de moi.

Après vers 4 ans, je parle presque comme les adultes. Je fais des phrases de plus en plus longues. On comprend bien ma parole.

Mais pour que j’apprenne ces mots et me mette à faire des phrases, j’ai besoin que quelqu’un me parle. Qu’on me nomme les objets, les personnes, les animaux. Qu’on m’explique ce qui se passe dans la vie de tous les jours. Il faut qu’on me donne des modèles, qu’on m’encourage dans mes essais. Quand je serai plus grand, je pourrai aussi en apprendre en regardant des images ou des livres, en écoutant des histoires.

Je peux être lent pour me mettre à parler. Seulement après l’âge de 2 ans. Ou à 3 ans, je ne fais pas de phrase de 3 mots dont un verbe. Ou à 4 ans, je n’ai pas beaucoup de vocabulaire. Et je fais de phrases qui ne suivent pas la grammaire comme ‘l’a monté la chaise’ / ‘le monsieur i va tiendre’… C’est bien que papa ou maman en parle au médecin. Il leur dira quoi faire. Peut-être qu’il nous enverra chez le spécialiste des oreilles (un ORL) pour savoir si j’entends bien. Ou chez un psychologue pour qu’il vérifie que je suis prêt un à parler. Il nous enverra sûrement chez un orthophoniste pour qu’il nous aide, mes parents et moi, à entrer dans le langage et à le développer.