Ecrire

Photo by Yogesh Rahamatkar on Unsplash

À l’école primaire, j’apprendrai à écrire. Quand je serai prêt(e). Écrire, c’est tout une technique, on ne peut pas le faire sans quelqu’un qui nous montre comment on fait. Il faut écrire de gauche à droite. Tracer les lettres dans le bon sens. Savoir les accrocher les unes aux autres. Suivre la ligne. Papa ou maman peut m’y préparer.
Ce n’est que vers 6 ans, que je suis vraiment prêt(e) à écrire en écriture liée.
C’est à cet âge que j’ai choisi la main avec laquelle je vais écrire. Que je suis assez adroit(e) pour bien tenir mon crayon. Je le tiens entre le bout du pouce et de l’index, et il repose sur le bout de mon majeur. Il faut que mon poignet et mes doigts soient souples pour tracer les lettres et avancer sur la ligne.
Mais avant, je m’entraîne. A attraper des objets entre le pouce et l’index. Des bouchons, des pinces à linge. Des pâtes alimentaires ou des haricots secs, je les colle sur une feuille de papier pour faire des dessins. Enfiler des grosse perles d’abord puis des plus petites. (Attention, je ne dois pas les mettre dans ma bouche!). A patouiller dans le sable, dans de la semoule renversée dans un plateau. Je trace des lignes, des zig zag, des ronds. Des fois je le fais dans ma purée…

Vite j’ai envie de laisser une trace écrite. Il me faut une grande feuille de papier (comme du papier d’emballage), affichée sur le mur, ou posée par terre. De la peinture au doigt. Un gros feutre ou un gros crayon. Je gribouille. Puis je fais des lignes qui vont de haut en bas, de droite à gauche. Puis des lignes penchées. Et des ronds (à 3 ans) sur des feuilles plus petites assis(e) à une table. Après des carrés et des pointus (des triangles).

Et à 5 ans, des boucles, des ponts… Cela fait comme des guirlandes. C’est joli et ça me prépare à l’écriture.

Papa et maman m’aident à reconnaître ma droite et ma gauche. Dans le bain, on lave la main gauche, le pied droit. Quand on se promène, on tourne à droite, puis à gauche. Quand on range les jouets, on met en haut, en bas, à droite ou à gauche dans l’armoire.

Quelquefois on me demande d’écrire des lettres et des mots trop tôt. Je ne sais pas comment tenir on crayon. Je me crispe. Je ne tourne pas les ronds dans le bon sens…

Si je n’écris pas bien, peut-être que je ne vois pas bien de près. Le spécialiste des yeux (l’ophtalmologiste) me proposera peut-être de mettre des lunettes. Ou que je n’arrive pas à bien analyser les formes, les tailles, les orientations. Là c’est l’orthoptiste ou l’ergothérapeute qui peut m’aider.
Ca peut arriver que je sois maladroit(e). Pas très précis(e) dans les gestes fins. Que je ne fasse que des gribouillis parce que je ne réussis pas à tracer les formes. Que je tienne mal mon crayon. Que je ne réussisse pas à écrire mon PRENOM en écriture bâton (les majuscules) à 5 ans. Souvent, je n’aime pas dessiner ni écrire. Je suis aussi maladroit(e) dans la vie de tous les jours avec ma fourchette, mon verre… Le psychomotricien ou l’ergothérapeute sont les spécialistes qui peuvent m’aider.